TF1 : Zoom sur l’île Tromelin

A (re)voir en replay le reportage de Michel Izard (TF1) consacré à l’île Tromelin, cadre historique de l’histoire des “Robinsons de l’île Tromelin“, sur lequel j’ai eu le privilège de passer une semaine fin 2015.

Reportage diffusé le 23 mai 2020 dans le JT de TF1.

Zoom sur l'île Tromelin au milieu de l'océan Indien, le plus petit territoire français

ZOOM sur l'île Tromelin au milieu de l'océan Indien, le plus petit territoire français : 1 km², "habité" depuis le naufrage d'un bateau en 1761 👇 cc Michel Izard.

Gepostet von TF1 Le JT am Montag, 18. Mai 2020

NOUVEAUTE : Le journal du Commandant Cousteau

La phase 2 du déconfinement coïncide avec la sortie en librairie du Journal du commandant Cousteau, quatrième titre de la collection Des Vies Extraordinaires (Belin Jeunesse).

Ce récit, à la première personne du singulier, est celui de Jacques-Yves Cousteau (1910-1997) pionnier de la plongée moderne, inlassable explorateur des océans dont il fut aussi l’un des plus ardents défenseurs.

Ill. Pierre-Yves Cézard

“Pendant la majeure partie de l’Histoire, l’Homme a dû combattre la nature pour survivre (…) il commence à comprendre que, pour survivre, il doit la protéger.”

Jacques-Yves Cousteau

• Comment est-il devenu “l’homme au bonnet rouge” mondialement connu?

• Quels sont les hasards de l’existence, les routes, les choix qui l’ont amené à devenir ce Captain Planet dont la voix résonne encore aujourd’hui?

Vous le saurez en lisant le Journal du Commandant Cousteau (Illustrateur : Pierre-Yves Cézard), en vente dès le 3 juin 2020. N’hésitez pas à le demander à votre libraire préféré.

Les Robinsons de l’île Tromelin bientôt disponible en édition bilingue!

Les jeunes (et moins jeunes) lecteurs Malgaches pourront bientôt découvrir l’incroyable histoire des “esclaves oubliés” de l’île de Sable (devenue l’île Tromelin) grâce à l’engagement des Editions Jeunes Malgaches, dirigée par Marie-Michele Razafintsalama et au soutien financier de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Marie-Michele (au premier plan) et Vero en pleine séance de travail dans les locaux des Editions Jeunes Malgaches à Tananarive.

Le difficile travail de traduction de mon texte — il faut trois mots en malgaches pour un mot en français — a été confié à Veloniaina Rabakoly. Son travail a bénéficié de l’apport inestimable de sa soeur Bako Nirina Rasoarifetra, seule archéologue Malgache a avoir posé le pied sur l’île de Tromelin dans le cadre des campagnes de fouilles archéologiques menés entre 2006 et 2013 sous la direction de Max Guérout.

La sortie de l’ouvrage Ireo Malagasy fetika tao amin’ny nosy Tromelin / Les Robinsons de l’île Tromelin est attendue avec impatience au début du mois avril 2020. Il sera présenté à la foire du Livre de Tananarive. La presse malgache en parle déjà ici et !

NB : En raison des mesures de confinement prises par les autorités malgaches pour faire face à l’épidémie de COVID-19. La sortie de l’ouvrage a été reporté SINE DIE. Plus d’infos dès que possible…

Les “Robinsons” remportent le Prix Ravinala 2019

Et de 4 ! Après le prix Phileas Fogg du livre de voyage jeunesse 2017, le prix de littérature jeunesse UNICEF 2017 et le prix du Roman Historique Jeunesse 2018, Les Robinsons de l’île Tromelin remportent le prix Ravinala du Livre Voyageur dans la catégorie cycle 3 !!!

900 élèves issus de plusieurs écoles et collèges, membres ou partenaires du réseau de l’AEFE (Agence pour l’Enseignement du Français à l’Etranger), ont participé à ce vote. Les résultats ont été dévoilés samedi 18 mai à l’Institut Français de Madagascar, au terme de la seconde édition de la Semaine de Littérature Jeunesse de Tananarive (SLJT), qui a également donné lieu à de nombreuses rencontres scolaires.

Voici le palmarès complet du Prix Ravinala du Livre Voyageur 2019

  • • Pour le cycle 1 : Aude MAUREL et Richard MARNIER pour “La lumière allumée“;
  • • Pour le cycle 2 : Nancy GUILBERT et Stéphanie AUGUSSEAU pour “Un mur si haut!”;
  • • Pour le cycle 3 : Alexandrine CIVARD RACINAIS et Aline BUREAU pour “Les Robinsons de l’île Tromelin”;
  • • Pour le cycle 4 : Marine CARTERON pour “Les Autodafeurs Tome I”.

Le Prix littéraire de l’Océan Indien a également été attribué à  Christophe CASSIAU-HAURIE et Thierry PERMAL pour “En plein cyclone”.

“Je dédie ce prix à Tsimiavo et à ses compagnes d’infortune, rescapées du naufrage de l’Utile (31 juillet 1761).

Après 15 ans d’attente, ces sept femmes (et le bébé de Tsimiavo) furent finalement secourues par l’enseigne de vaisseau Jacques-Marie de Tromelin le 30 novembre 1776 et ramenées à l’île de France (île Maurice aujourd’hui). Déclarées libres, elles ne sont jamais retournées sur leur terre natale.”

La sélection pour le prix Ravinala 2019 m’a permis de faire revenir symboliquement Tsimiavo, son fils et ses six compagnes sur la terre de leurs ancêtres. Et l’attribution de ce prix assure une belle mise en lumière de ce pan d’histoire commune, encore largement méconnue du public malgache. J’adresse donc, par delà les mers, un grand merci aux organisateurs et à tous les participants !!!!

La flamme de l’égalité 2018-2019

Les Robinsons de l’île Tromelin, viennent de faire leur entrée dans la sélection bibliographique proposée dans le cadre du concours La flamme de l’égalité (histoire et mémoire des traites, de l’esclavage et de leurs abolition. Le dossier pédagogique destiné aux enseignants de cycle 3 est également accessible depuis ce site.

La 4e édition de ce concours destiné aux enseignants du primaire et du secondaire – collèges et lycées d’enseignement général, technique et professionnel –  s’articule cette année autour du thème Etre libre.

Ces derniers sont invités à mener avec leurs élèves une réflexion et à réaliser un projet sur l’histoire des traites et des captures, sur la vie des esclaves et les luttes pour l’abolition, sur leurs survivances, leurs effets et leurs héritages contemporains.

Dans ce contexte, l’étude du destin hors du commun de Tsimavo et des esclaves oubliés de l’île Tromelin, est particulièrement pertinente.

Une “lecture épicée” des Robinsons de l’île Tromelin

L’association Livralire propose une “lecture épicée” des Robinsons de l’île  Tromelin qui fait partie de la sélection 2018 de son douzième  voyage-lecture intergénérationnel 1,2,3 albums.

Les lectures épicées sont destinées à donner de l’ampleur aux textes et encourager les auditeurs à lire seuls les albums. 


«  C’est pas pour moi, ce livre : y a trop texte. »
« Les illustrations sont magnifiques, mais je ne comprends pas bien le récit. »
«  C’est pour les enfants ce livre ! »

Quand on n’aime pas lire, qu’on ne sait pas lire, qu’on ne peut plus lire ou au contraire qu’on ne lit que des essais ou des romans adultes, même si on aime les histoires vraies, on risque de passer à côté des Robinsons de l’Ile Tromelin, un récit d’Alexandrine Civard-Racinais, illustré par Aline Bureau.

Pour  lever les compréhensibles réticences à lire individuellement cette histoire passionnante mais exigeante, une seule solution,  la lecture à voix haute sous deux formes différentes :
–  sur quelques jours, et en petit groupe, une lecture feuilleton intégrale, les épisodes correspondant au calendrier du récit.
– en une seule séance, la lecture épicée proposée par Livralire et dont la vidéo ci-dessous est une version écourtée.

Un grand merci à l’association Livralire à l’origine de cette belle initiative :)))

Des radeaux pour quitter l’île Tromelin

Dans le cadre du douzième voyage-lecture intergénérationnel 1,2,3 albums proposé par l’association Livralire,  l’animatrice Charlène Gaudry, a proposé aux résidentes de la Résidence mutualiste « Du Parc » de Genlis (21), de prolonger la lecture collective des Robinsons de L’ile Tromelin par une activité manuelle  : la création de radeaux avec des voiles illustrées et signées. Cette armada est une suite de lecture qui profite à tous, même à ceux qui n’ont pas entendu l’histoire de Tsimavio.

Merci à elle pour cette belle suite de lecture et bravo à toutes les résidentes !

 

 

Ce sont les lecteurs/utilisateurs qui en parlent le mieux…

Emmanuel Delorme, professeur de lettres et formateur, raconte comment les albums proposés dans le cadre de l’opération 1,2,3 Albums font partie intégrante de son enseignement. 

La lecture d’albums en classe au collège n’est pas du temps perdu. Mieux, elle correspond au programme. Pour exemple cette année, les albums CoursNaya ou la messagère de la nuitL’Histoire extraordinaire d’Adam R.L’Incroyable histoire de l’orchestre recyclé peuvent être étroitement associés par la thématique au programme des lectures en 6ème : « Résister au plus fort, ruses, mensonges et masques ».

(…)

Les Robinsons de l’île Tromelin aborde, lui, non seulement cette thématique (Tsimiavo affronte un marchand d’esclaves, la nature hostile, mais surmonte ces périls par son intelligence et la solidarité qui règne au sein de son groupe de survivants), mais également celle intitulée : « Récits d’aventure ». Ses mésaventures (embarquement forcé dans le bateau, naufrage sur l’île, abandons successifs, sauvetage final) constituent bel et bien un récit d’aventure à part entière, et peut donc être lu comme tel.

Emmanuel Delorme, professeur de lettres à Chalon et formateur en Bourgogne.
Merci à lui :)))

Derniers jours pour découvrir “Tromelin, l’île des esclaves oubliés” à Bayonne

Si vous ne savez que faire pour occuper vos enfants pendant les vacances de la Toussaint, il est encore temps de voir ou de revoir la superbe exposition “Tromelin, l’île des esclaves oubliés” présentée au musée d’histoire Basque de Bayonne depuis le 16 juin.

À noter que le livret-découverte de l’expo pour le jeune public en famille intègre des dessins d’Aline Bureau issus des Robinsons de l’île de Tromelin. L’album est par ailleurs en vente à la boutique du musée ou consultable à la bibliothèque.

Attention, il ne vous reste que quelques jours… l’exposition temporaire fermera ses portes le 5 novembre. Prochaine étape : l’île de Tatihou, au large de Cherbourg pour séduire de nouveaux publics (exposition en place de fin mars à fin novembre 2018).