100% bio

Si j’étais un ouvrage d’art, je serais un pont suspendu. Qu’est ce qu’un pont, sinon un lieu de circulation et d’échanges, un trait d’union entre deux mondes qui s’ignorent parfois ? Qu’est ce qu’un auteur, sinon un passeur de mots et d’émotions, une courroie de transmission, une main tendue ?  Tour à tour ou simultanément journaliste, auteur, vulgarisatrice de contenus scientifiques, je me définis avant tout comme un  « passeur de savoirs et d’histoires ».

Sensibiliser petits et grands à la fragilité du Vivant est aujourd’hui l’une de mes principales motivations. C’est la raison pour laquelle je donne souvent la parole aux scientifiques, aux naturalistes et aux connaisseurs du monde animal.

En tant que « passeur de savoirs », j’essaie aussi de rendre compte le plus clairement possible des avancées de la connaissance et de tordre le cou aux idées reçues. Sans oublier de rendre hommage à la beauté de la Nature et de ses créatures, même — et peut-être surtout — lorsque celles-ci nous font peur.

Requins, un monde fascinant s’inscrit dans le sillage de plusieurs beaux livres consacrés au monde marin : De vingt mille lieues sous les mers à Sea Orbiter (Democratic Books), Le grand requin blanc (Glénat), Rencontres sous-marines (Glénat). Il a ensuite ouvert la voie à l’exploration de La Planète des grands singes.

Inspiré d’un fait divers historique, Les Robinsons de l’île Tromelin est ma première incursion dans le domaine de la fiction. Il se pourrait bien qu’elle ne soit pas la dernière…